VIBZ-Mag.com| Magazine en ligne, actualité locale, artistes et models

Accueil du site > Artists > KINTE KREASYON | UNE AVALANCHE DE COULEURS

KINTE KREASYON | UNE AVALANCHE DE COULEURS

N’Djaména Kinté Caprice, patronne et unique styliste de Kinté Kréasyon est une self made woman. Jonglant entre les casquettes de créatrice, gestionnaire et coacheuse de mannequins elle milite pour que la mode guadeloupéenne soit reconnue à juste titre comme une industrie d’avenir.

KINTE KREASYON, UNE AVALANCHE DE COULEURS DANS UNE PARFAITE ASYMÉTRIE.

Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir styliste ?

L’envie d’exercer ce métier est venue suite aux encouragements de mes proches. Je m’amusais avec quelques copines à confectionner des vêtements afin d’avoir des habits différents de ceux porter par toutes lors de nos sorties. Au fur et à mesure, mon entourage m’a poussé à montrer ce que je savais faire. Encouragements ponctués par l’organisation de mon premier défilé en 2004. A l’origine je me destinais à être hôtesse de l’air.

Pourquoi Kinté et comment s’est passée la création de Kinté Kréasyon ?

Kinté, c’est tout simplement mon deuxième prénom. Lors de mon premier défilé organisé sans grande prétention, j’ai eu la chance de constater que mes créations plaisaient beaucoup aux spectateurs, qu’il y avait une véritable demande. Ainsi, ai-je décidé de créer ma boîte de stylisme.

Quel bilan tires-tu aujourd’hui ?

Vu la petitesse du marché, il est difficile pour tout un chacun de s’habiller avec des habits originaux non portés par d’autres, d’où l’utilité de notre métier. Notre profession à donc de l’avenir vu le nombres de commandes à satisfaire.

Comment organises-tu ton travail au quotidien ?

Créer de nouveaux modèles, réaliser des commandes, faire des défilés, rencontrer les gens, proposer des concepts, de nouveaux modèles qui je l’espère plairont. Ce n’est pas évident au quotidien car je suis seule mais fort heureusement passionnée parce que je fais.

Le travail de styliste requiert beaucoup de créativité, quelles sont tes influences et où puises tu ton inspiration ?

Je ne m’inspire de personne. J’évite de regarder les collections des autres pour garder mon originalité. J’évite de brimer mes élans d’inspiration, respecter une pseudo norme.

Quel est le styliste dont tu apprécies le plus l’univers ?

Le plus déjanté : Christian Lacroix. J’adore son capharnaüm organisé de couleurs. On sent qu’il s’amuse en créant. Cela me plait beaucoup. Mais j’avoue ne pas me tenir informer des nouveaux grand noms de la mode. Uniquement quand je tombe par hasard sur des émissions télévisées spécialisées.

Quelles sont les matières avec lesquelles tu aimes le plus travailler ?

Beaucoup de matières extensibles, colorées, de voilages, j’adore ce qui est léger et fluide. En plus en Guadeloupe il fait chaud, donc il faut s’habiller en tenant compte du climat.

Si tu devais définir ton style comme on le ferait pour une recette de cuisine, quels en seraient les ingrédients ?

Un brin de fraîcheur. Un zeste d’originalité. Un feu follet de couleurs et d’asymétries. Enormément d’originalité.

Quelle est ta vision de la mode guadeloupéenne ? Tes objectifs dans le milieu ?

Ici il y a beaucoup de stylistes et couturiers de talent mais le milieu reste stagnant. J’ai pu assister à des forums et conférences en Jamaïque et force est de constater que nous avons beaucoup de retard au niveau caribéen et mondial. Les élus guadeloupéens n’ont pas encore pris conscience que la mode peut représenter une véritable industrie dans le pays et être vecteur de renommée et de devises. Notre métier est considéré comme dérisoire, un simple amusement. Cela est fort dommage car nous avons un fort potentiel et une grande envie de représenter la Guadeloupe.

Cette vision du milieu est peut être dû au fait qu’il soit peu ou prou structuré ?

Tout a fait. Il y à une pléthore de défilés souvent mal organisés, de manière disparate. Certaines personnes bien attentionnées et extérieures au milieu souhaitent le développer mais vu que les stylistes et couturiers travaillent seuls chacun de leur côté, ils se retrouvent confronté à une absence d’organisation et de communication claire. Il faudrait structurer notre corps de métier afin de créer une véritable synergie voire un forme de syndicat ou une voix unique s’adressant aux élus et aux populations, guadeloupéenne, caribéenne, mondiale. En Martinique la population est plus férue de mode car le milieu est mieux structuré. Les stylistes disposent d’ateliers de production de bonne facture.

Quelles sont les priorités pour Kinté Kréasyon ?

Je souhaiterais pouvoir trouver un atelier de fabrication à ma convenance. Je ne suis pas couturière mais créatrice et j’aimerais trouver une usine de fabrication spécialisée dans la série limitée. J’ai une forte demande en magasin quant à mes modèles. Je souhaite également trouver de nouveaux tissus pour pouvoir démarcher des marchés plus importants comme ceux de la Caraïbe, des Etats-Unis et de l’Europe.

Un mot pour ceux qui, comme toi, souhaiteraient créer leur propre marque ?

Essayer de se démarquer, d’être le plus original possible.

- REPORTAGE : MIKE CROIX

16 Septembre 2008

Répondre à cet article

1 Message

  • Un message pour N’Djaména kinté Caprice ,

    C’est tout à fait par hasard que je "tombe" sur ton site. En fait, je cherchais à joindre ton père car j’aimerais avoir un tableau de lui ainsi, du reste ,qu’un tableau de Rovélas qu’il connaît évidemment. Je contacterai Alain aprés. Mais jai été très contente de te voir sur ton site. Bien entendu, tu ne me connais pas mais moi je sais fort bien qui tu es car ta maman et moi, avant rupture de nos relations, étions "amies d’enfance ou d’adolescence".Tu recherches l’originalité ce qui est normal vu le métier que tu as choisi et je trouve que tu t’en sors fort bien. tu me rappelles ta mère qui ne voulait pas être habillée comme les autres quand nous allions au Lycée ; et comme ton papa, tu as la fibre artistique"chien pa ka fê chat !!" d’ailleurs tu es belle comme ta maman. Toutes mes félicitations ! Visualise toujours le succès et Fonce !! Un gros bisous pour toi. CLEMENCE WILLEMIN CHAVILLE . tichat@mail.pf




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Réalisation : PaysageWeb - Conception graphique : Synergix